Dream of life : Patti Smith

Annie Leibovitz

Un chamane. Un chamane qui se perd au Japon. Un concert qui tourne à la scène christique. Une femme qui a perdu son frère et qui vous explique que cela l’a rendue positive. Elle est magnifique de façon totalement fulgurante et éphèmere. Des scènes de tendresse avec ses parents. Elle. Son allure incroyable. Les textes d’une poésie déstabilisante. Sam Shepard qui se fout de sa gueule parce qu’elle joue de la guitare comme une brelle. »Je n’essaie pas de faire sensation ». Elle est. Capacité de revolte intacte. Une phrase de Jackson Pollock : « Picasso fait chier, il a tout fait ». Un sourire extraordinairement lumineux et à la fois carnassier. De l’appétit. Elle trimballe une toute petite part de cendres de Robert Mapplethorpe à travers le monde. William Burroughs. un voyage au Tibet. Allen Ginsberg. Gregory Corso « plus élégant et irrévencieux poete de la beat géneration ». « Souviens toi que tu vas mourir mais pas la poésie ». Politique. Infiniment politique. Des vocalises avec ses musiciens. Une danse. Patti Smith en vieillissant ressemble de plus en plus à un indien. Un indien guérisseur. Un chamane.

 

Onze ans de tournage. « L’endurance nécessaire pour tenir le coup et pour filmer ces instants-là. ». 100 000 dollars de dettes. « Il émanait déjà de ce film tant de parfums différents-la musique, la peinture, les photos, et voyages. J’avais envie que ce film soit une sorte de prolongement de l’esprit de Patti. Il faut dire que son esprit a une sacrée intensité. Il est abstrait. Provocant. Elle ne s’arrête jamais de réfléchir.La narration de Patti est si poétique qu’il me semble que le film pourrait s’assimiler à la lecture d’Alice au pays des merveilles »

 

Patti Smith (née Patricia Lee Smith le 30 décembre 1946 à Chicago, Illinois, États-Unis) est une musicienne et chanteuse Rock, poète, peintre et photographe. Mariant la poésie Beat avec le Rock « garage » des années 1960 et 1970, elle a été considérée comme la « marraine » du mouvement punk de la fin des années 1970.

 

Steven Sebring est un photographe de mode.

« Dream of life » : documentaire musical. 1h49.

http://www.dreamoflifethemovie.com/

Merci à Xavier du bureau de presse Attitude d’avoir pensé à me l’envoyer spontanément 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.