3 commentaires

  1. Elle_aussi
    ·

    Très beau. Ça me parle. Surtout le § sur la part manquante, le deuil qu’on ne pourra jamais achever …

    Répondre
  2. julio
    ·

    Très beau texte, assez claire pour laissé croire a l’ignorent qu’il a comprit est assez sombre pour le pousser à plonger dans le puits sans fond. L’avenir de l’humain et dans le marécage d’ou il est sortie là au fond de la vase se trouve la réponse et la racine. L’esprit et née de la chair qui elle a plus de mémoire et d’information que lui. Et la chair viens de la terre l’humain na pas était déposé dans un jardin !
    Le texte et très beau et il a du rythme mais pour moi il reste complexe il ne fait pensé a la défaite du moi ténèbres sur le moi lumière. Je suis resté cet enfant qui porter une souffrance don il ne comprenait pas les origines. Enfant de l’amour qui a eu de la chance d’être née dans une famille qui l’aimé. Sur protéger pars sont entourages élever dans un esprit de liberté et tolérance. L’enfant du désordre dans sa tête, qui croyait qu’il était mort le jour de sa naissance. IL A construit une identité toujours en évolution, mais il n’oublie ni la ferme a Santander au bord de la mer ou il est née. Il n’oublie pas non plus la cité ou il a grandie, une cité dans un village de France .pendent que les parents prenais possession de la maison que l’ont nous avais attribue dans la cité de la tuilerie. Nous les trois enfants ont a eux la plus bel des expériences ; les enfants de la cité nous ont reçu d’une drôle de façon. Les petits italiens algériens et français ont observés avec curiosité et crainte les nouveaux venus, les petites espagnoles eux à coups de pierres. Mais eux ignorés que le héros était dans notre camp le meilleur et le plus dur le plus sensible aussi. La fille Carrillo a l’hôpital, nous une bronca du tonner de dieu, mais mon frère était devenu le héros que la cité attendais, tous les enfants se sont approchés de lui, et moi j’ai construit ma cabane sur l’arbre au bord de la rivière ou dans ma solitude je pouvais observer le monde ! La vie et un mouvement élan, l’amour est sorcier un chant un rituel que l’humain a transforme en sacrifice en soumission.la femme est complice de se terrible crime que l’homme à manigancer, la terre avalera la vie l’homme ne sortira pas en vainqueur de se combat. L’homme est sorti en rampant du marécage et il partira en pourrissant dans les ténèbres, l’homme ne vient pas du ventre de la femme mais du plus profond de l’obscurité ; La lumière n’est pas sont royaume mais sa chance, aimé jusqu’à déchiré sont corps et détruire sont esprit pour n’être que sens !

    El amor es un brujo que engaña con su magia a la diosa, tu ofrece tu ser y el busca tu cuerpo, tu le ofrecer tu corazón tu ingenio y el busca tus piernas y tu pecho, tu le ofrecer las bonitas palabras de tus labios y lengua y el los quiere callar con sus besos y comiéndote los labios y la lengua. ¡Tu cree que es un salvaje y el cree que tu ere una diosa!

    Avec beaucoup d’interrogation et hésitation mais je le posse quand-même non commentaire !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *