Le blues de la mère célibataire

On va préalablement définir ce qu’est une mère célibataire : une mère célibataire, c’est celle qui a ses gosses sept jours sur sept avec éventuellement en option, une absence totale de pension alimentaire (ce qui est mon cas). Non, on n’est pas mère célibataire quand le père les prend un week-end sur deux, sur trois ou dans un grand délire, une semaine sur deux.

 

Voilà.

 

Bien.

 

Ceci étant parfaitement clair pour tout le monde, passons aux choses sérieuses, à savoir le blues de la…

 

J’en ai plein le cul de TOUT me taper toute seule depuis dix ans.
J’en ai plein le cul de faire à bouffer tous les jours.
J’en ai plein le cul de répéter à mon fils depuis dix ans de se laver les dents.
J’en ai plein le cul de faire des machines sans arrêt.
J’en ai plein le cul de faire la vaisselle TOUS LES JOURS.
J’en ai plein le cul de ranger.
J’en ai plein le cul de faire le ménage.
J’en ai plein le cul de faire les courses TOUTES les semaines.
J’en ai plein le cul de devoir penser à TOUT.
J’en ai plein le cul de me prendre la gueule avec ces satanés fruits et légumes sinon-mes-gosses-ils-vont-dépérir-de-mourir.
J’en ai plein le cul de me prendre la tronche avec le pognon TOUS les mois.
J’en ai plein le cul de me bouger pour gagner plus de pognon mais de rester éternellement à zéro parce que quand je gagne plus, l’Etat me donne fatidiquement moins (ou me prend plus, ça dépend de là où on part)
J’en ai plein le cul que ma baraque se barre en cacahuètes et de devoir me mettre au bricolage alors qu’à aucun moment de ma vie je n’ai envisagé cette activité comme un p… de loisir.
J’en ai plein le cul de tout avoir acheté il y a dix ans et évidemment de constater que mon frigo va me lâcher, qu’il faut que je défonce la porte de mon p… de lave-linge pour qu’il ferme et que ce foutu mini lave-vaisselle de merde fasse tellement de boucan que je le regarde religieusement être en vacances depuis cinq ans pendant que JE ME TAPE SON BOULOT.
J’en ai plein le cul que les petits lutins n’existent pas. POURQUOUA ?!
J’en ai plein le cul de devoir me lever tous les week-ends à 8h parce que sinon, je n’aurais pas le temps de tout faire.
J’en ai plein le cul de devoir surveiller ses p.. de devoirs à la con et de me faire un sang d’encre pour l’orientation de ma fille.
J’en ai plein le cul de la coopérative scolaire qui te rackette tous les deux mois. J’en ai rien à foutre que les gosses restent enfermés attachés au radiateur dans leur salle de classe et qu’ils lisent Voici, Closer ou Détective, je m’en branle, vous m’entendez ?!!
J’en ai marre d’être la seule à signer ces foutus carnets de correspondance.
J’en ai marre de mettre des points d’interrogation dans les onglets concernant l’adresse et la profession du père. J’EN SAIS RIEN !
J’en ai plein le cul de me foutre la pression pour ne rien oublier TOUT le temps.
J’en ai plein le cul des musiques de jeux-vidéo au carton et de hurler pour que ça baisse d’un cran. Ca me met les nerfs en pelote, le synthétiseur.
J’en ai plein le cul de ces saloperies d’ampoules qui devraient durer toute la vie et qui pètent au bout de trois semaines.
J’en ai plein le cul de mes gosses. Parfois. Même si je les aime à la folie.
J’en ai plein le cul d’entendre « Mamaaaan » toutes les cinq minutes.
J’en ai plein le cul de devoir entretenir mes plantes. Même si je les adore.
J’en ai plein le cul de la force d’inertie de mon fils.
J’en ai plein le cul des vaccinations.Vive le retour de la coqueluche !!
J’en ai plein le cul de passer l’aspirateur quatre fois par semaine parce que ma baraque est une succursale du collège.
J’en ai plein le cul que ça soit toujours moi qui sois obligée d’engueuler mes gosses.
J’en ai plein le cul de devoir TOUT surveiller TOUT le temps.
J’en ai plein le cul de devoir aller d’un point A à un point B et d’un point B à un point C et d’un point C à un point A. La téléportation ? Quelqu’un pourrait me dire ce qu’ils foutent au juste avec la TELEPORTATION bordel ?!
J’en ai plein le cul de TOUT répéter quatre fois par jour ou plus.
J’en ai plein le cul de me sentir tout le temps responsable de tout.
J’en ai plein le cul de rassurer tout le monde tout le temps alors que, parfois, moi aussi, j’ai envie de courir dans les rues en braillant « On va tous mouriiiiiir » !
J’en ai plein le cul de trier mes déchets, d’être la seule à y faire gaffe. J’emmerde l’écologie ce soir !
J’en ai plein le cul de ramasser derrière mes mioches qui, selon toute vraisemblance, pensent que ça constitue des offrandes à ma divine personne. (Au stade où on en est je ne vois que ça comme explications)
J’en ai plein le cul des chaussettes qui disparaissent sans arrêt.
J’en ai plein le cul des taches de chocolat sur ma moquette, à l’origine beige et qui actuellement flirte avec un dégradé ravissant « taupe-chocolat-gris ». De toute manière, je hais les moquettes du monde entier.
J’en ai plein le cul de recevoir des factures.
J’en ai marre des tarifs des plombiers. Je rêve d’un meilleur ami plombier. Je rêve d’un monde sans plomberie. PLOMBERIE NO PASARAN !
J’en ai plein le cul qu’il n’y ait aucune échappatoire et que ça soit fatalement moi qui vais tout me taper, tout le temps. C’est usant.
J’en ai plein le cul que les fringues auto-wash n’existent pas.
J’en ai plein le cul d’acheter quatre kilos de colle par an. Bordel, mais qu’est-ce qu’ils branlent avec la colle à l’école à la fin ?!
J’en ai plein le cul de pas pouvoir partir en courant à l’aéroport Charles de Gaulle, de pas cramer tout mon salaire dans un aller direction le trou du cul de l’Australie et de pas sauter dans un avion en direction du dit trou du cul du monde en faisant des bras d’honneur à la terre entière et en hurlant « Je suis une femme liiiiiiiiiiiibre !! ».
J’en ai plein le cul d’avoir la patate tout le temps.
J’en ai plein le cul de devoir arrêter ce billet parce qu’il faut finir de faire ces p… de lasagnes.

 

Je veux avoir 5 ans et demi à nouveau. S’IL VOUS PLAIT ! Laissez-moi sortir !

 

J’en ai plein le cul de tout ce soir mais ça va mieux en le disant 🙂
Et je déteste encore plus chouiner, mais parfois ça fait du bien.

 

Merci de votre attention.

 

MAJ de 19h43
Je n’y suis pour rien si le terme mère célibataire ne s’applique pas, à mon sens, à des mères qui ont deux jours, voire plus, pour souffler. Même si certaines situations sont compliquées. Ca ne change rien au fait que vous avez été élevé(é)s à DEUX quelle que soit la prestation de votre père ou que vous éleviez un enfant à DEUX quelle que soit la prestation du père. Vous êtes une mère séparée, ça n’enlève rien à la galère que ça peut représenter.
Lâchez moi les baskets et ne tenez pas compte de mon avis ou deal with it.

 

MAJ de 19h56
Et voilà j’ai cramé mes lasagnes.

 

« MAMAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN,
ON MANGE QUOI ? »

 

« DE. LA. MERDE !! »

18 commentaires sur “Le blues de la mère célibataire

  1. Tu en as peut-être plein le cul, et ça se comprend… Mais tu m’as fait bien rigoler quand même !
    Allez, courage a toi, et si je peux filer un coup de main pour les devoirs ou les mystères du fonctionnement du collège, n’hésite pas 😉

  2. moi je suis mère tout court, j’ai beaucoup de chance (enfin… RSA, mais quand même !), mais avec mes deux boulets, y’a des trucs, c’est pareil : la colle, le chocolat, pour les + futiles par exemple…
    pis j’ai été élevée par ma mère, célibataire, donc, et j’imagine même pas comment ça peut être difficile, alors que j’ai vécu le truc (mais de l’autre côté…). enfin, si, j’imagine un peu quand même vu qu’elle a fait quelques séjours en HP… (je suppose que c’est pas que pour ça, mais ça n’a sans doute pas aidé !).
    bref, à part ça, l’article est formidable, il m’a fait marrer aussi, je pense que malgré le ras-le-bol c’était un peu le but aussi… bon courage, je suis sure que les lasagnes ne sont pas dégueus !!!! 🙂

  3. http://phenomenedemaud.com/2013/09/21/il-y-a-maman-solo-et-maman-solo/

    Moi maman solo de 3 enfants…… j’ai une fille de 17 ans avec qui j’ai vécu seule jusqu’à ses presque 7 ans…… je me suis mise avec quelqu’un mais chacun chez soi, au bout d ‘un an 1/2 on a fait un bébé (quelle conne de croire que je pensais que ça changerai les choses) aux3 ans de mon fils alors qu’on habitait l un en dessus de l autre sans vraiment partager de vie il est parti du jour au lendemain (enfin ça faisait presque 2 ans qu’il partait à paris pour soit disant bosser) et en fait il avait quelqu’un là basetmon père est mort quelques jours plus tard…..il n’est pas venu à l’enterrement …. puis un an après je me console avec un copain de lycée sous pilule je tombe enceinte je le découvre à 14 semaines de grossesse car la pilule donnant des fausses règles avec l arrêt j avais toujours ces saignements je ne pouvais pas aller me faire avorter en Espagne c était un vrai bébé déjà je connaissais déjà le sexe à 14 semaines mon gynéco m’a dit il va bien c est un petit garçon (j étais allée le voir car très mal au ventre)….. Et le petit dernier est né le en janvier il y a presque 4 ans sachant que son père m a quitté à la découverte de la grossesse pour MON AMIE D ENFANCE) … juste mon second est reconnu par son pere mais ne bossant pas (pour causes de pbmes de santé) je ne touche rien en terme de pension. Tout irait à peu près bien si le petit dernier ne souffrait pas d une maladie auto immune…. lors de son hospitalisation durant 22 jours en janvier j ai appelé son père et il m’a dit tu l’as voulu tu te démerdes ….. donc voilà je gère 3 enfants d’âges complètement différents, dont un petit de 3 ans 1/2 qui est malade, supra malade et que les services hospitaliers sont devenus une seconde maison pour nous….. Alors oui moi aussi j’en ai ras le bol, je suis crevée, j aimerai aussi plein de choses qui changent ma vie juste pour savoir ce que c est d avoir un week end seule…… car même si mon moyen va chez son papa un peu aux vacances enfin plutôt chez ses grand parents qui ne vivent pas loin de son papa comme ça il voit un peu son papa, ma mère qui prend le petit juste une nuit tous les 3/4 mois j’en ai tjs une même si elle est ado dans ses moments là elle vient parler se coller à moi m expliquer ses pbmes d ado….. je ne souffle pas ce soir là (de toutes façons ça ne colle jamais pendant les vacances donc j ai quand même mon moyen)….. Allez voilà j ai fini mon roman courage à toi….. <3

  4. Mille fois d’accord ! Après le divorce j’avais mis 800 bornes entre le père et moi (j’avais of course les 2 lardounets sans les avoir demandés et ils n’étaient plus bb mais leur père ne les voulait surtout pas) pour sauver nos âmes. Il payait une pitite pension mais je trouve tellement facile de payer (il avait largement de quoi !) et se la coulait douce avec Mme N° 2 qui avait refilé ses propres miss à son M. Ex). Alors oui, c’est gavant et pire encore d’être toujours sur le pont, pour tout, même si j’avais un mois l’été pour souffler. C’est gavant et pire d’être toujours à la peine, d’être la seule « flic », la seule à brimer ces pov’loulous, la seule à gueuler qu’il y en a marre et remarre d’être la bonniche et que maintenant ras le machin, je vais vous apprendre à faire tourner une machine et à repasser (2 garçons … pleins de bonne volonté), et le premier qui moufte je l’envoie à son pater (ils savaient que c’était juste pour me défouler, que je disais ça !) 15 ans plus tard, je m’aperçois que je n’ai pas tout loupé avec eux, et le père continue de payer son désintérêt. Les loulous adultes savent réfléchir et faire la part des choses, il faut leur dire clairement ce qu’il en est, ils peuvent comprendre notre fatigue, notre lassitude, ils n’ont pas besoin de nous pour comprendre que le père s’est acheté sa liberté pour pas cher, trèstrès lâchement.
    Bon courage !

  5. Le truc le plus triste, c’est que ca pourrait aussi être écrit par beaucoup de mères non célibataires (pas des séparées à garde partagée, des mères au foyer de famille nucléaire classique)…

  6. Ma mère avait trouvé sa propre solution :
    – j’ai fait la moitié des courses depuis que j’ai 7 ans ( et la totalité depuis que j’ai eu 13 ans, maintenant que j’y pense. Ma mère n’avait aucune idée du prix des pates quand je suis parti, et les caissieres pensaient qu’elle était morte ( véridique )
    – J’ai fait la cuisine une fois sur deux depuis que j’ai 9 ans ( et 4 fois sur 5 depuis que j’ai 13 ans, en fait, maintenant que j’y pense )
    – j’ai fait le ménage tous les jours depuis que j’ai 9 ans
    – Ma soeur se chargeait de la vaisselle

    ……….

    En fait, la logique de ma mère était  » Je vous ai pondu, je vous éleve, maintenant, quand j’ai un truc à faire, c’est à vous en fait de le faire »

    Vers la fin, c’est moi qui remplissait ses bulletins…… Ouais, j’ai été un enfant esclave.
    Résultat : ma mère m’appele y a deux jours pour savoir c’était quoi mon produit miracle pour le shampoonage des murs ^^

  7. Alors moi mes parents ont divorcé quand j avais 10 ans je ne voyais plus mon pere mais elel avait une pension alimentaire, je mes frères n en glandaient pas une ma mère bossait bcp je faisais le repassage le ménage et la popotte pour messieurs ….. mais j avais de la chance j avais mes grand parents encore en vie et surtout adorables ils étaient pour moi un vrai soutien moral…… en fait depuis l’age de 10 ans j ai cette impression de faire la bonne avec mes grands frères puis avec mes mômes….. je suis fille de ritale et les garçons sont traités comme des rois…..

  8. Alors du coup c est de ma faute mais j ai tellement pleuré des soirées entières ado car j en faisais bcp à la maison que j’en demande pas bcp à mes gosses……. c est de ma faute me direz vous mais voilà je leur demande une chose c est leur chambre et de ranger la vaisselle c est tout.

  9. Ben attends, leur chambre à tenir à peu près rangée et aspirée une fois/sem., c’était le minimum syndical, avec pas de radio à fond (ils avaient 10 ans au départ) ! Sinon c’est pas d’argent de poche. « C’est du chantage », qu’il a dit, l’un. Oui, et j’assume complètement 😎 « Maintenant, je te rappelle que tu as un père. C’est toi qui vois. » Le cher ange avait de bons yeux et avait vite vu. Merde, faut quand même pas se faire bouffer toute crue par nos Minis. On les aime, certes, mais c’est pas une raison. Surtout qu’en plus de tout ça on bosse à l’extérieur (à 120 % de temps en ce qui me concernait).

  10. oui ils ont un père en théorie mais en réalité c est tout autre chose moi 2/3 ne sont pas reconnus donc pas de papa et ils ne le veulent pas reconnaitre leur môme…. donc en pratique je suis vraiment solo sur les papiers ils n’ont que moi…..

  11. Qui lance le Syndicat des Femmes Solo qui en ont Ras le Machin (SFSRM, pas terrible, faut trouver mieux), notamment de l’éternelle lâcheté des hommes qui plantent leur graine et pi basta ?
    Les aléas de la vie font que ça retombe toujours sur nous, qq soient les circonstances qui entourent la non-vie-en-commun. Quel mec en ferait autant : une journée vie pro (parce qu’il faut payer le loyer et le judo sans parler du reste) + une journée vie mère (les devoirs, la convoc chez le CPE, etc) + une journée vie maison (ménage et cie) + une journée vie moi (quand il reste de l’énergie !). Tout ça en 24 h ! Shiva joue petit bras, à côté.

  12. Bonjour, ya que des filles ici, et bah moi je suis un garçon. et j’ai eu mes deux garçons une semaine sur deux pendant presque 20 ans. 50 % du temps je me tapais tout ce que disait celle qui qui en avait plein le cul plus haut. En tout cas elle m’a bien fait rire mais je comprends bien qu’un jour on puisse craquer.
    Eh les filles, vous allez pas le croire, ya des semaines je m’ennuyais de mes garçons.
    Aller courage et j’ai vraiment apprécié de les voir grandir.
    Aujourd’hui mon grand a demandé d’habiter chez moi en permanence et j’en suis ravis.
    Témoignage…..

Répondre à Jérôme Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.