La rage (où est passée la douceur de vivre ?)

C’est ce qui m’anime la plupart du temps en ce moment : la rage.

Je pourrais piquer des crises de rage en plein quartier, je vous jure. La maison à Romainville, c’est mort, l’appart au Pré Saint Gervais, c’est encore mort, le logement social dead de chez dead (celui auquel j’ai postulé s’entend), je me suis entendue dire au téléphone que si j’avais pas de pension alimentaire, c’était un peu limite. Comme si j’avais le choix, connasse. Ha ? Vous êtes seule ? Hum… Je me heurte au système des assurances de loyers impayés, je présente une attestation de bon paiement de loyer pendant 12 ans, rien à foutre, ce qui compte ce sont les revenus. Des portes s’ouvrent pour se refermer aussi sec et j’ai la rage.

Déjà que j’avais pas passé une très bonne journée et encore moins un bon week-end m’apercevoir que l’adjointe au logement du 19ème m’avait bloquée m’a fait péter un boulard. Tout ça pour UN PUTAIN DE TWEET FACTUEL !

Capture d’écran 2016-05-17 à 20.21.20

Le tweet en question :

Capture d’écran 2016-05-17 à 20.22.31

Donc si je comprends bien : Je paye mes putain d’impôts locaux depuis 12 ans plus ma taxe d’ordures ménagères pour la modique somme actuelle de 1450 euros par an et quand je demande quelque chose je me fais envoyer bouler ? Attention, je demande un r-v, une écoute, je ne sais quoi, pas un appartement hein ? Vous allez rigoler, quand vous envoyez un mail sur la messagerie du maire du 19ème arrondissement, vous avez une réponse automatique qui vous indique qu’il faut joindre le secrétariat. Très bien, j’appelle. Réponse lapidaire : le maire ne reçoit JAMAIS au sujet d’un logement. Bien… J’ai envoyé TROIS mails à l’adjointe au logement. Aucune réponse. Et parce que j’ai le malheur de le faire remarquer, je me fais bloquer ? Sérieusement ? Alors qu’il y a 45 réponses possibles hein ? J’ai 677 mails à traiter, mettez-vous en contact avec le service, allez courage, je suis désolée je n’ai pas eu le temps, mais je vais m’y pencher, madame si je devais répondre à tous ceux qui me contactent à propos d’un logement je travaillerai plus etc etc. Il y avait 45 façons de me faire taire en douceur, elle a préféré le « 49-3 » de twitter. Nous noterons de manière assez mesquine qu’elle arrive à répondre à Canal Sat au sujet de Game Of Thrones. Remarquez, je comprends, moi aussi je vois que winter is coming…

Un bon claquage de porte en règle dans la gueule. Si je pouvais bouffer mes bulletins de vote, j’en ferai une chaussonade. On espère quoi au juste ? Que je vais trouver ça normal ? Que je vais présenter des excuses pour, oulala, ce tweet incendiaire ? Mon tweet n’aurait aucune importance, on choisit la voie Dagnaud : l’indifférence ; c’est imbattable. Mais non. L’élue publique, l’élue dédiée au logement, l’élue choisie au sein d’une liste par des électeurs majoritaires de mon arrondissement me signifie que je ne pourrais plus lui adresser la parole sur un réseau social. Voilà ce qu’elle a fait. Parce que je lui ai fait remarquer une absence de réaction, elle m’a claqué la porte de son bureau à la gueule. Voilà comment je vois les choses. C’est rien, c’est infime à l’échelle d’une société ; c’est violent pour moi. On parle beaucoup de la condescendance, du dédain de la classe politique vis à vis de ses citoyens, en voilà un parfait exemple, voilà pour le côté public. Du côté privé, on m’a signifié par huissier mon congé de l’appartement après 12 ans d’occupation sans daigner passer un coup de téléphone. Je fais comme qui dirait l’expérience d’une violence sociale insidieuse.

Je fais aussi l’expérience d’une réalité : lorsque l’on se sent coincé. Ça va mieux affirmait François Hollande. Statistiquement peut-être. Mais cette sensation d’être coincé, on la partage tous plus ou moins. Est-ce que le problème avec notre système ce n’est pas cette sensation désagréable de ne pas avoir le choix, cette sensation désagréable et poisseuse que tout est rapport de force ? Que tout se fait au forceps ?

Que ça manque tragiquement de douceur de vivre ?

Merci. Franchement merci. J’ai toujours cru que le système était plus ou moins fonctionnel, mais la vérité c’est que tout est parti en cacahuètes. Je n’ai plus foi telle que vous me voyez. Maintenant. J’ai passé 20 ans à tenter de voter au delà de moi, à tenter de voter pour le bien de tous, pas toujours avec succès je le reconnais, mais je vous garantis que les prochaines élections, ma ligne de mire sera moi et moi seule. Ça marche comme ça ? Aucun problème, je sais m’adapter. Je peux devenir très con moi aussi. Et c’est ça aussi qui est en train de se passer en France : on est tous en train de devenir très cons et je crains que la classe politique sous estime largement ce phénomène, ils pensent encore que ça peut passer large.

Je remercie encore Dante Bassino, l’adjoint au logement du 10ème car même s’il ne m’a fournie aucune solution, j’ai eu l’impression d’exister. Parce que pour l’instant j’ai quand même plus ou moins la sensation d’être devenue un angle mort. Et c’est plus la rage que j’ai mais bien la haine là.

MAJ de 14h00

En m’acharnant à obtenir un rendez-vous avec Yasmina Merzi, j’ai fini par, Alleluia !, tomber sur une personne empathique et pédago qui m’a enfin expliqué pourquoi je n’arriverai pas à avoir un rendez-vous : sauf erreur de ma part, Madame Hidalgo a changé le système des logements sociaux. Votre dossier a une cotation et il passe en commission de manière anonyme. Du coup aucun élu ne peut plaider de cause. Elle m’a expliqué qu’il n’y avait plus d’adjoint dédié au logement à Paris à cause de ce système. Le dit système voulu pour éviter j’imagine les fraudes et les passe-droits, ce qui me semble légitime. Le revers de la médaille étant que nos dossiers sont complètement désincarnés. Mais au moins, j’ai compris comment ça marche. Je ne sais qui était cette dame, mais je tiens à la remercier. Elle a fait le boulot qui aurait du être fait il y a un mois.

2 commentaires sur “La rage (où est passée la douceur de vivre ?)

  1. Courage ( c’est facile à dire je sais) mais je comprends tout fait ton sentiment de désolation et d’impuissance face à un système qui se mord la queue et merci de le signaler. Moi aussi j’en ai marre de cette classe politique qui a oublié que son principal et unique employeur c’est nous qui votons et qui a complétement inversé les rôles. Elle te doit une réponse, elle te doit une explication, au moins un signe de reconnaissance, parce ce que c’est toi en tant que citoyenne qui l’a mise à son poste et qu’il n’a le pas été échut de droit divin, contrairement à ce que son comportement laisse à penser. Demandons tous des comptes à nos élus sur les actions, leurs votes et ils feront moins les malins. Sinon je ne vois pas où est le problème de voter d’après sa propre ligne de mire, c’est le meilleur moyen selon moi d’éviter l’angélisme et d’être dans le concret, mais c’est un autre débat 😉

  2. Je suis indignée. C’est tellement violent et condescendant, effectivement, mais aussi bas du plafond, apeuré.

    L’élue flippée d’être mise en cause publiquement enfonce la tête dans le sable. Si je ne vois pas les autres non plus.

    C’est risible, immature, indigne de sa fonction.

    Bref. Ta colère est juste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.