Playlist octobre (et rattrapage septembre)

[Woman working, Industrial Tape, Boeing] Richie, Robert Yarnall (1908-1984)

Je vais même pas essayer de faire ma maligne, je ne connais pas les trois quarts des gens sur cette playlist. J’ai très peu de temps en ce moment, je suis concentrée sur mes enfants et mon taf. Je ne peux rien gérer de plus.

Je m’inquiète pour ma fille, l’Australie est difficile et elle va taper dans ses ressources et ses limites. Je me lève encore plus tôt que d’habitude pour pouvoir échanger avec elle. Mon fils est un amour, il est souvent livré à lui-même et je peux compter sur lui à défaut que lui puisse compter sur moi. On va dire les choses telles qu’elles sont.

« Vis seul avec moi »*

Niveau boulot, cela requiert une gymnastique mentale assez terrible parce que trois niveaux de compétences requis et j’apprends en même temps que je fais. J’ai la hantise de faire une énorme connerie… Je passe mon temps sur reverso context, à relire le moindre mail et consulter toutes les heures mon « journal de bord » professionnel. Je vais forcément oublier un truc, je vais forcément me planter à un moment donné. Je suis crevée, je suis sur les nerfs, ça va péter à un moment donné ou à un autre. Cette crise de rire avec C « Tu t’es installé Petit Bambou ? ». Ça fait un an et demi que je suis hors zone de confort, seule, ma discipline me fait tenir bon. J qui me dit « ton stress contamine tout le monde, respire ». Je sais, je suis désolée… Je me lève à 5h30, je ne vois pas passer mes journées, je dors à 22h.

Bref tout ça pour dire que j’ai trouvé des morceaux à l’arrache complet ;  m’accrocher à cette vieille habitude d’être curieuse de ce qui sort, mais là ça ressemblait plus à un réflexe pavlovien qu’autre chose. Et cette joie ce matin de découvrir que tout ça est franchement pas mal du tout !

Je l’aime beaucoup cette playlist, elle n’est pas du tout connectée à mes états d’âme du moment, c’est étrange. Je trouve Foé très intéressant, un gros faible pour Otzeki et Molecule. Sufjan Stevens forever ! La voix de Melanie de Biasio et celle de Ghost Poet qui me retourne le coeur : « Blind as a Bat… » est probablement le morceau qui est le plus proche de moi émotionnellement parlant…Yellow Days est à suivre dans un registre plus rock, le reste étant plus à tendance électro. C’est un tout petit miracle que cette playlist me plaise à ce point-là !

Cette joie ce matin ! Cela peut vous sembler dérisoire, mais d’avoir découvert ça ce matin me fait sourire et penser que ce que je suis vraiment est encore par là…

Enjoy tout ou partie.
* »Ensemble » Tomalone.
 
 

Je rajoute celle de septembre. Elle est en vrac, tant pis, ça m’agace prodigieusement, mais comme ça c’est fait, hahaha !

 

Un commentaire


  1. ·

    Mince je n’ai toujours pas Spotify mais j’ai découvert Otzeki au Fnac Live cet été et c’était un de mes petits coups de coeur.
    Après, Sufjan, mon Dieu ce Sufjan…
    Fais attention à toi. Tu fais peur un peu avec ce que tu racontes. Ce n’est sûrement pas un scoop, mais de notre place ça se voit mieux et si tu as eu besoin de l’écrire c’est que tu sens peut-être qu’il faut changer un truc…
    Des bisous de derrière l’écran !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *