5 commentaires

  1. cylk
    ·

    Nathalie, ma chère Nathalie,

    que serions nous si nous ne nous posions pas toutes ces questions ? Comment ne pas céder à la colère et à l’envie d’en découdre quand on subit cette violence froide dont nous sommes témoins, et parfois victimes.
    Je suis comme toi et beaucoup de gens nous ressemblent, toutes communautés confondus, les gens en ont marre et sont apeurés par ces horreurs, sur la défensive, en mode méfiance. Le problème, c’est que ces fanatiques ont un écho chez les jeunes et aussi chez les fachos qui reviennent en force avec les mâchoires plus serrés qu’avant. Et nous, au milieu, avec pour seule ambition d’être libre de nos actes et de nos pensées, on se sent agresser et en danger pour être ce que nous sommes. Alors, faut il céder aux sirènes de la haine ? Notre faiblesse d’humain nous oblige à nous protéger et à nous laisser parfois penser qu’à la radicalité on ne peut offrir que de a radicalité. Personne ne t’en voudra d’avoir des faiblesses et des craintes.
    Je pense que notre humanité (de gauche ou de droite) reste saine tant qu’on continue d’aimer l’individu avant la communauté. Prenons les gens au premier degrés et voyons si on peut s’entendre. C’est pas de l’angélisme, du bon sens. On voudrait tous pouvoir changer les mentalités de ces jeunes qui perdent tous sens moral, ou du moins se recréent leur propre morale, mais quand tu vois que la plupart sont nés en France et on suivit le même programme scolaire que toi, tu te dis que le mal est plus profond. Que c’est peut-être nous qui ne les avons pas tous intégrer, que le drame social qui se joue dans les quartiers dont je suis issu n’a jamais été réglé. Pour avoir la paix on a confiné ses quartiers qui vivent en autarcie et que l’islam pour beaucoup d’élus a permis de canaliser les jeunes, comme l’a fait la RATP en mettant des chauffeurs musulmans pratiquant pour éviter les problèmes. Ça finit par une exclusion en fait et un sentiment d’injustice. Je ne sais pas comment on sortira de tout ça, mais une société peut vite changer. Il y a 20 ans, on était tellement loin de ces questions dans les quartiers, et pourtant aujourd’hui, par exemple, je ne reconnais pas Lunel, la ville où j’ai grandit. Alors que s’est il passé ?


  2. ·

    Chère Nathalie
    Tu n’es pas maladroite, tu es humaine. Tu te sens glisser et tu remontes la pente, toujours. Parce que de ne pas être droite dans ses bottes ça finit par faire mal aux arpions. Bon, je rigole, je rigole mais c’est une esquive.
    L’humanité a reçu la résilience en petit cadeau, le monde survivra. Il faut s’en persuader.
    Je t’embrasse fort pour cette franchise qui t’honore.
    Et j’embrasse aussi le Cylk du haut parce que bon, à mon âge, tout est permis.
    PS. Pour parler de ce *censuré* d’EI, je suis persuadée (et j’admets que je peux avoir tort mais cela me rassure), et cela découle de la stratégie de la terreur, qu’ils sont prêts à revendiquer tout et n’importe quoi pourvu que cela leur fasse de la pub (un garçon n’ose pas sortir du placard parce que ça choquerait papa et préfère se revendiquer terroriste et allez donc ! un mec a sans doute un compte très personnel à régler avec un policier (ne nous tuez pas nos flics bordayl on va recommencer à les aimer !) et hop ! Ce qui me fait vraiment peur, et encore plus qu’un suppôt islamiste, c’est l’homophobie qui s’étale sans pudeur, et dans toutes les couches de la société. Pour un peu, ce *censuré* d’EI pourrait allègrement recruter. La bête immonde d’où qu’elle vienne n’en finit pas d’être fécondée. C’est usant. Alors je croise les doigts pour que les jeunes dont les voix s’élèvent actuellement soient entendues.
    Et, plus égoïstement, je te souhaite d’avancer dans ta nouvelle aventure

  3. Catnatt
    ·

    Bonjour et merci à tous d’avoir laissé un commentaire quel qu’il soit.

    J’ai quand même un souci avec certains parce que non, l’idélogie d’extrême droite c’est pas mon truc.

    Dans un souci d’équité, j’ai décidé de ne valider aucun commentaire. Je ne me vois pas valider ce qui m’arrange ou ce que je peux envisager et censurer les autres sous prétexte que je les trouve irrecevables.

    Du coup, je n’en valide aucun, mais sachez que je les tous lus.

    Merci beaucoup.

  4. sarah
    ·

    les doutes et le questionnement nous font avancer. donc tout va bien, meme mieux dans ta tête(si je puis me permettre:)))
    ces remises en question prouvent que tu réfléchis et souvent c’est ce qui manquent aux haineux à ceux qui veulent nous imposer leur mode de vie sans voir qu’il en existe pleins des différents comme tu le précises si bien.
    Mais c la peur surtout qui fait glisser, nous fait nous renfermer, être égoiste.
    bref tu as peur et moi aussi 🙁
    merci pour ton texte, pour ton honneteté intellectuelle que nous sommes bcp à partager

  5. Catnatt
    ·

    Je réitère mon commentaire car il n’a probablement pas été lu par les nouveaux.

    Donc merci à tous ceux qui ont pris la peine de me laisser un commentaire. Ceux qui sont d’accord c’est cool, ceux qui ne le sont pas et qui ont parfois très bien argumenté, j’ia lu et je vous ai trouvé très intéressants.

    Je les ai tous lu.

    Le problème c’est que j’en ai plein qui sont juste nauséabonds et par souci d’équité, je ne valide aucun commentaire. (voir mon commentaire plus haut)

    Du coup dans 15 minutes, je ferme aux commentaires. désolée, ma limite c’est les commentaires qui expliquent en long en large et en travers que les musulmans ne sont pas comme nous et qu’ils méritent différents traitements que je ne détaillerai pas ici.

    J’ai des doutes, je ne perds pas de vue pour autant mes fondamentaux : liberté, égalité, fraternité. Et je vous assure qu’à la lecture de certains commentaires, faut avoir le coeur bien accroché.

    Mais en ne publiant AUCUN commentaire, ils ne pourront pas brailler à la discrimination

    Encore merci pour le temps que vous m’avez accordé

    Ha une précision utile, les commentaires qui apparaissent ici sont de personnes qui st déjà passés par ici et qui ne sont pas soumis à validation. SI vous souhaitez vous exprimer, vous pouvez parfaitement le faire sur Slate 🙂

Les commentaires sont fermés, mais les rétroliens et les pings sont ouverts.