Ce sont des terroristes. Point barre.

10 janvier 2015 2 Par Catnatt
Serial mapper ‏@nico_lambert

Serial mapper
‏@nico_lambert

J’accumule les petites bafouilles en ce moment, des billets spontanés, pas très construits, mais l’ambiance est ce qu’elle est, elle s’y prête.

 
Je viens de croiser Nadia, la gardienne de l’école.
 
Nadia est bouleversée. Nadia a besoin de parler. Nadia se justifie. Nadia a peur. Nadia est musulmane.
 
-“Tu sais, Nathalie, je m’inquiète pour mes enfants, qu’ils se fassent agresser avec tout ce qui se passe en ce moment. Bon, le plus jeune, ça va, il fait moins maghrébin que mon aîné”.
 
Dans quel putain de monde vit-on pour qu’une mère en arrive à prononcer une phrase pareille ?!
 
Nadia n’a pas osé aller au cinéma hier soir. Sa fille lui dit d’arrêter de regarder les infos en boucle, le chagrin au coeur, la culpabilité en bandoulière.
 
C’est Virginie qui me dit que son amie, musulmane elle aussi, pleure depuis trois jours. Ce sont les larmes de Rokhaya Diallo face à Rioufol. Et c’est une amie qui m’affirme qu’il faut que les musulmans fassent quelque chose, se désolidarisent.
 
Alors, une bonne fois pour toutes, les choses sont extrêmement simples : les auteurs des attentats de Charlie Hebdo et du supermarché casher ne sont pas des musulmans. Point barre. À force d’accoler le terme extrémiste à côté d’une religion, on crée quoi qu’il arrive l’amalgame, moi la première. Les deux mots flottent l’un à côté de l’autre et on finit par n’en retenir qu’un. Boko Haram n’est pas musulman. Anders Behring Breivik n’est pas catholique. Ce ne sont même pas des fous car comme a dit Patrick Pelloux c’est insulter les fous. Ce sont des terroristes. Point barre. Au nom de quoi ils font les choses, on s’en fout. Quel a été leur parcours ? Ça c’est intéressant pour comprendre. Que n’a pas fait la République ? Ça aussi. Quels sont les problèmes géopolitiques également.
 
Ces amalgames permettent aussi à certains athées (extrémistes eux aussi…) de tenir des propos sur les religions proprement aberrants. Vous croyez vraiment qu’un monde sans foi serait en paix ? C’est moi la neuneu de service ou bien ?! La soif de pouvoir, l’envie d’écraser les autres, le délire fou que tout le monde soit comme soi, un soi névrosé ont toujours existé et n’importe quel prétexte est bon pour justifier ce fantasme-là. Croyez-moi si les religions n’existaient pas, ils trouveraient autre chose pour assouvir leurs pulsions meurtrières. J’ai vu il y a peu un documentaire “Jesus Camp”. Ces gens-là ne sont pas des catholiques. En aucun cas. Ce sont des endoctrinés ; une hystérie collective.
 
Sommer en douceur ou par l’injonction les musulmans de justifier leur bord c’est une forme de “terrorisme” aussi : du latin terror, terreur. Et quand je vois dans quel état peuvent être les personnes de confession musulmane en ce moment, oui, je maintiens, c’est une forme de terrorisme car ils sont terrorisés ! Quelle angoisse de se retrouver pris entre le marteau et l’enclume, entre ceux qui assassinent au nom de votre religion et ceux qui exigent de savoir pour votre bien !
 
Alors, je ne suis pas en train de faire la révolution dans ce billet, beaucoup d’autres l’ont dit avant moi, j’enfonce probablement à grands coups de pied des portes très grandes ouvertes, mais croiser Nadia m’a bouleversée et mise très en colère. Ça me rend malade. Nous appartenons à une génération qui n’a pas assisté à des évènements où on nous a sommés de nous justifier. Et pourtant, notre Histoire est rythmée par des saloperies. Que je sache, on n’a pas demandé aux socialistes de se justifier pour les attentats d’Action Directe. On n’a pas demandé aux Corses de se justifier pour les attentats du FLNC, ni aux Irlandais pour l’IRA ou les Basques pour l’ETA. Comme dit Gregory Pouy, avec les actions du Ku Klux Klan, personne n’est allé voir les chrétiens pour savoir s’ils se considéraient comme solidaires ou pas. Alors, ayons la décence de ne pas tomber dans ce piège-là. Trop de musulmans pleurent en ce moment. Trop de musulmans se font tuer en ce moment. Ce sont eux les premières victimes de ces terroristes.
 
Entre le 6 janvier et le 8 janvier Boko Haram a assassiné 2000 personnes : musulmans, chrétiens, athées, que sais-je encore. Il a détruit 16 villages et 20 000 personnes sont en fuite. Dans Libé, un homme raconte qu’il a marché sur des cadavres sur cinq kilomètres ! Aujourd’hui, c’est une gamine de 10 ans portant une bombe qui “s’est” fait exploser et a tué 20 personnes encore dans un village du Nigéria. En Afghanistan, en Irak, en Syrie, ce sont des musulmans que l’on assassine en majorité.
 
Alors, cessons nos conneries, refusons-leur le terme musulman ou islamiste.
 
Refusons-leur, refusons-leur précisément ce dont ils se réclament si fort.
 
Ce sont des terroristes. Point barre.
 
Les mots sont terriblement importants…

B67FueiCEAEyAcf
 
Je ne sais pas qui créditer pour cette dernière image.