Brutus première émission politique sur FB avec Juppé : petit bilan

3 novembre 2016 2 Par Catnatt

9568928-0-main-fb-live-juppe-0

J’adore tester de nouveaux trucs !

Le principe de Brut us c’est en direct sur FB un invité politique dévoilé à la dernière minute qui s’entretient avec des personnes qui se sont portées volontaires pour échanger avec un homme/ femme politique. Un journaliste de France 24 est présent ainsi qu’un présentateur, Emery en l’espèce.

Décor cosy, lumières tamisées, tout est fait pour que l’on soit le plus à l’aise possible que ce soit le candidat ou nous. Le problème est que lorsque l’on ne connait pas l’invité à l’avance, on ne peut pas être aussi bien préparé qu’on le voudrait et nous ne sommes que des citoyens.

J’ai trouvé Alain Juppé plutôt très bon sur l’Europe, j’ai beaucoup apprécié sa question : “qu’est-ce qu’être européen ?”. Sur la Syrie, il maîtrise son sujet. Pour être tout à fait franche, j’ai vu en face de moi un homme plein de bonne volonté, croyant fermement à son programme et à ses solutions… Mais qui a trente ans de retard au bas mot à mon avis.

À 39 minutes et quelques, @Vinvin l’interpelle assez vivement sur le retour du plein emploi qui est pour lui une chimère totale. Nous sommes quelques uns à penser que le plein emploi est devenu un fantasme. Alain Juppé s’arqueboute sur son mantra comme dit Cyrille et lâche une phrase sur le revenu universel qui est une idée, je cite, qui le terrifie.

Je me suis permise d’intervenir parce que le choix des mots “être terrifié” me semble totalement disproportionné face à un concept qui n’est ni sadique ni porteur de morts. Bon, soyons honnêtes, j’ai été plutôt mauvaise. En fait, j’ai vraiment répondu à sa question de la définition d’un revenu universel si on fait attention aux mots, j’ai été en dessous de tout sur les modalités d’applications, je le reconnais et Dieu seul sait que cette idée méritait d’être correctement défendue. Accessoirement, je ne suis pas du tout à l’aise avec un micro, c’est relativement impressionnant de se retrouver à être en désaccord avec un politique qui a 50 ans de vie publique derrière lui. Et en parlant de micro, j’ai commis l’erreur d’arrêter de parler dedans, la leçon est retenue dorénavant. Mais le fait que J’AI été mauvaise ne signifie pas pour autant que le moment est inintéressant. C’est précisément tout le contraire, pas à cause de moi hein, mais en raison de la réaction de Juppé.

Pour lui le revenu universel consiste à avoir une France coupée en 2, voire 1/4, 3/4, l’une qui travaille parce que compétente et adaptée aux nouvelles technologies et l’autre qui ne fait rien. Ça, c’est clairement un fantasme, personne n’a jamais envisagé ça que ce soit des gens de droite ou de gauche. C’est proposer une solution de soutien face à un chômage exponentiel, c’est éventuellement renverser le rapport de force entre patronat et employés. C’est redéfinir ce que c’est que le travail (voir séquence de fin à partir d’1h19 où je lui demande si un bénévole travaille pour lui).

Cette séquence est tellement parlante. Plus tard, l’eugénisme sera évoqué : il m’a expliqué, on m’a expliqué que l’eugénisme se pratiquait déjà en France, ce à quoi j’ai répondu que c’était un fantasme, il a insisté, on a insisté, c’est aujourd’hui et c’est en France, sauf que non, c’est demain éventuellement qu’il faudra s’interroger et ça se passe à l’étranger. Mais Alain Juppé a repris le même terme : il est terrifié.

Ça fait deux fois qu’il est terrifié. Et ça… ça dit beaucoup de choses. Dés qu’on le sort de sa zone de confort, qu’on lui parle de nouvelles solutions, il bloque complet. Ça lui fait peur. Le choix des mots est tellement parlant. Ne parlons même pas de l’échange de fin toujours avec Cyrille où Juppé explique que celui-ci lui a fait de la peine quand il lui a expliqué que le plein emploi, c’était n’importe quoi. De la peine ?! Tout ça est bien émotionnel décidément.

Si vous avez décidé de voter Juppé, son programme est très clair, vous votez pour des solutions classiques de droite, baisse des charges, baisse de l’intervention de l’état, hausse de la tva d’un point etc. Il n’y a aucune inventivité, aucune vision, c’est technique, c’est de la gestion. L’identité heureuse n’est pas une vision, c’est un fantasme des années 60 (où des bidonvilles peuplés d’immigrés existaient, mais on va pas s’embarrasser de détails) et son affiche de campagne est parfaitement cohérente avec cette idée.

Le truc c’est que si jamais pour X raisons, l’actualité déraille, une crise économique revient, Alain Juppé sera incapable de se remettre en question et d’inventer. La séquence avec Vinvin est juste ultra parlante, Alain Juppé s’accroche au plein emploi et quand il est coincé, il renvoie la question “Alors que proposez-vous ?” à des citoyens qui ne postulent pas au poste de Président. Ça dit une chose : il n’a pas d’autre options dans sa manche. Nous sommes en 2016, ne méritons-nous pas un Président plus ouvert, plus créatif que ça ? Alain Juppé raisonne comme si pendant 5 ans il allait devoir faire face à la même situation. Obama l’explique très bien dans “les années Obama”, il a eu un programme, il a accédé au pouvoir, entre temps, la configuration avait changé. je crains qu’ Alain Juppé manque cruellement de sens de l’adaptation. Pour reprendre l’expression de l’un des intervenants (merci Cyrille ! ) : Il a un processeur exceptionnel mais il tourne sur du Windows 97

Toujours est-il que j’ai passé un moment très agréable, que ça reste un homme politique intéressant et posé (c’est pas si courant de nos jours) et que j’ai été ravie de le rencontrer en vrai. Le format est novateur et pour l’avoir pratiqué dans d’autres conditions, c’est un exercice assez fascinant quant à la perception que l’on peut avoir d’un politique.

Concernant les remarques sur l’absence de jeunes ou sur le fait que les citoyens étaient effectivement plus des CSP + à l’aise avec le numérique, je rappelle que cette émission est ouverte à tous et qu’il suffit de postuler. C’est toujours super facile de commenter derrière son ordi, je vous garantis que ça n’a rien d’évident en vrai. Je vous suggère donc de vous y inscrire, il y a une émission la semaine prochaine. Je compte bien postuler encore.

Et pour finir, une bonne fois pour toutes, être dans un débat vif d’idées ce n’est pas être agressif. Certains d’entre vous sont beaucoup trop habitués au format compassé des émissions de télévision…

Merci Emery et à toute son équipe de s’être lancés dans ce projet !

Le lien vers l’émission : https://www.facebook.com/FRANCE24/videos/10154175323331936/?pnref=story

Le lien vers les inscriptions : http://www.brutustv.fr/

Le texte de @Vinvin post émission : https://www.facebook.com/cyrilledelasteyrie/posts/10154063880381464