GIRLS !

8416664366_379d627015_z
 

Ce matin je suis en joie, j’ai une énergie dingue, je pourrais porter le monde entier !
 
Un anniversaire surprise. Il n’y avait pas tout mon petit monde, loin s’en faut, mais une bonne partie de l’essentiel, de ceux qui me portent année après année. 44 ans, même pas mal ! Passé 40 ans, tu bascules dans une zone floue, tu es dans la quarantaine, c’est global et tu te surprends à calculer ton âge lorsqu’on te le demande parce que tu as lâché prise sur le sujet. Tu oublies et cela devient un non-sujet finalement.
 
Trois semaines auparavant, Victoria m’avait appelée en me demandant de réserver mon 23 janvier. Comme je suis nulle sur ce genre de trucs, je n’avais même pas fait le rapprochement avec mon anniversaire. Je prévois un apéro avec une nouvelle copine le vendredi 23 et la veille, je me souviens que je suis déjà prise ; et que c’est mon anniversaire. Je me prends à espérer comme une gamine de 15 ans que Victoria m’organise un truc. Je l’appelle pour confirmer, elle me dit oui oui, c’est ton anniversaire, on va dîner ensemble, amène ta copine si tu veux. J’espère de plus en plus que c’est pas un dîner lambda, c’est un dîner pour moi, mais comme toujours je ne veux pas être déçue, je mets en sourdine mes grandes espérances.
 
Nat et moi nous arrivons en bas de l’immeuble de Victoria en même temps qu’un couple. Face à l’interphone, je percute que ces gens viennent chez Victoria. Exit ma fête d’anniversaire, je suis un peu déçue. Avec Nat on se regarde en se demandant ce que va être cette soirée. Surtout elle vu qu’on se fréquente depuis peu et qu’on a du boire trois verres ensemble.
 
On sonne à l’appartement. Victoria ouvre : « Ben qu’est-ce que tu fais là ?! ». Avec Nat, on se décompose.
-« Ben… Heu… Tu m’as dit de venir dîner ?
– Ha bon ?! Oh merde, je me suis encore embrouillée. Mais t’es sûre que c’était aujourd’hui ?!
Nat commence à flipper…
-Non mais je vais y aller moi, je veux pas déranger.
-Ha mais moi aussi. Victoria, laisse tomber !
-C’est pas grave, y’a du monde, y’a assez à manger, venez !
-Mais non, on va repartir !
-Ha mais ça alors, je suis désolée, mais t’inquiète, on va se débrouiller !
On se regarde avec Nat, son regard paniqué me dit « qu’est-ce que c’est ce plan foireux ? » et le mien dit la consternation et que je suis au bord du fou-rire nerveux.
 
Nat et moi sommes sans illusions à ce moment-là, on va se retrouver dans un dîner où on ne connait personne alors qu’on croyait qu’on fêter mon anniversaire. C’est surréaliste. On pénètre dans le salon et là, je crie de joie :
 
Elles sont là. Mes girls ! Fred, Véro, Coco, Yann, leurs conjoints. Il y a aussi Michel et ce couple qu’on ne connaît pas.
 
Une heure plus tard, Adriana arrivera. Elle a absolument voulu venir en autolib pour pratiquer la conduite, sauf qu’elle a oublié de réserver une place d’arrivée. Elle a passé une heure à errer en caisse. Partie de Guy Moquet, elle a fini par se garer porte de la chapelle et a continué à pied jusqu’au bd Magenta. N’importe quoi !
 
Je ne sais pas ce que ça a pu donner pour les conjoints, Nat qui a découvert mon petit monde, le couple qui ne ne me connaissait pas, mais ça faisait longtemps que j’avais pas ri comme ça ! Un festival ! La boite à conneries grande ouverte ! À tel point que la partie masculine du couple a fini par poser son iphone avec un micro (sérieusement qui vient à une soirée avec un micro ?! :p ) et nous a enregistré toute la soirée : les vieux dossiers, le fait de me chambrer sur la politique, les jolis souvenirs, les câlins, les déclarations « je t’aime, tu le sais hein ? » et l’amour qui nous lie. Tant d’amour… C’est vingt ans de ma vie, voire plus pour certaines.
 
Nat qui ne me connaissait pas a connu une intense session de rattrapage, la pauvre !
 
Tout ça pour dire quoi ? Bah, c’est pas tellement un billet pour vous, vous qui me lisez alors qu’on se connait pas vraiment. C’est un billet comme un attrape-coeur, comme un attrape-joie, comme un attrape-souvenir pour ne pas oublier. Parce que j’espère que je rirai encore à 75 ans en y pensant. Parce que je les aime tellement mes filles formidables, si vous saviez !
 
Ce n’était pas l’anniversaire le plus spectaculaire, celui où j’ai été le plus gâtée, celui où il y a eu le plus de monde, mais c’était probablement l’anniversaire le plus tendre. Je l’aime à la folie cet anniversaire, ce que je préfère le plus au monde : le rire, la joie et l’amour.
 
Je ne sais pas si vous vous sentez aussi aimée que moi aujourd’hui, mais il suffit parfois d’une soirée à la bonne franquette avec des gens qui vous connaissent comme s’ils vous avaient engendrée et des gens que vous commencez à connaître ou que vous ne connaissez pas du tout pour que la magie fonctionne. Vous vous sentez aimé malgré vos défauts insupportables, vos manies et votre foutu caractère. Vous vous sentez aimé pour ce que vous êtes. Et quoi de mieux pour vous remplir d’énergie ?
 
Que deviendrais-je sans mes amies, même celles qui n’étaient pas là hier soir ? Sans mes GIRLS (oui, toi aussi, Yann, tu en es une) ?
 
Merci d’être venues (non pas toi Victoria, t’habites chez toi, il me semble), merci pour les cadeaux, merci pour l’affection, l’inconditionnalité, la complicité intacte, merci pour toutes ces années ensemble, merci pour toutes les années à venir ensemble.
 
Merci à celles et ceux qui n’étaient pas là : Virginie, Isabelle, Céline, Olivier, Yvan, Sly, Anne-So. Merci à tous les satellites qui gravitent autour de moi, merci à toi qui me lis et merci à toi que je ne connais pas.
 
Ensemble
1+1+1 + tout le monde !
ENSEMBLE !
 

Clip Ensemble de Sinclair par gremar

 

2 commentaires sur “GIRLS !

  1. ça avait l’air sympa, comme ambiance…

    dis-donc, la miss, je suis en train de réaliser que lorsque nous nous sommes rencontrés tu venais en fait d’avoir quarante. moi qui ai « un peu » plus, je suis d’accord: on a tendance à bloquer, à cesser de compter. et je peux t’assurer un truc aussi: depuis que j’ai eu cinquante (dans la foulée de mon mariage), je ne compte plus non plus. et je profite de chaque instant que je peux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.