Cons partout, justice nulle part.

29 novembre 2015 4 Par Catnatt
Photo crédit @Breaking3zero

Photo crédit @Breaking3zero

J’ai essayé de me plonger dans les régionales à défaut de m’intéresser à la Cop 21 parce que concernant celle-ci, je suis quasi certaine que c’est mort. On va faire dans la mesurette, les priorités sont ailleurs. On voit un peu partout fleurir l’expression absolument délicieuse “troisième guerre mondiale”, c’est pas pour rien. Pourtant, on va en crever de cette indécision et c’est pas une expression, on va VRAIMENT en crever si ça continue.

Je ne sais pas vous, mais moi, parfois j’ai la panique qui me saisit et je me demande si je vais faire partie des idiots qui n’auront rien vu venir. On regarde de haut les années 30 en se disant “putain, les cons, ils ont rien vu arriver” et je me pétrifie en ce moment en me disant que je suis à côté de la plaque, la troisième guerre mondiale va me péter à la tronche. Ou que je suis débile de paniquer à ce point-là au choix. Suis-je aveugle ? Il y a des gens qui commencent à faire des stocks en prévision et moi je continue de faire mes courses pour la semaine. Dois-je me faire construire un bunker ?

J’ai donc passé mon dimanche après-midi loin des préoccupations écologistes en essayant de m’intéresser à un sujet sur lequel je peux avoir un micro impact : mon vote.

Et puis vers 16h30, je jette un coup d’oeil à twitter. Ce que je constate me navre. Évidemment, la manif à République a dégénéré. Surprenez-moi de temps en temps. Des Black blocs, en tout cas des gens habillés comme tels ont foutu le bordel et les CRS ont fait n’importe quoi.

De temps en temps, faudrait voir à réfléchir. Le 13 novembre ont eu lieu des attaques terroristes, l’état d’urgence a été décrété. On peut être ou ne pas être d’accord (la prochaine fois vous irez voter pour les concernés), mais nous avons donné une “majorité” (on peut discuter du vote blanc ou de l’abstention si vous voulez) à un président qui fait quasi ce qu’il veut avec le système de la Vème république. Donc état d’urgence voté pour 12 jours, puis 3 mois avec à la clé une réforme de la constitution à laquelle je m’oppose formellement. Si réforme il y a, merci de passer à la 6ème.

En attendant, on se bouffe de l’état d’urgence à tous les râteliers avec évidemment des débordements, tant qu’à faire autant jeter un coup d’oeil aux dossiers sensibles, NDDL nous voilà. L’état d’urgence est une notion nécessaire je crois : qu’il y ait un vaste ménage fait à la truelle dans les mouvances terroristes, que voulez-vous que je vous dise, c’est un mal nécessaire en ce moment. Ça s’appelle la raison d’état. Aucun gouvernement ne peut fonctionner sans ça, n’en déplaise aux idéalistes. Évidemment, ils en profitent, ils débordent du cadre terroriste. C’est moche, mais c’est comme ça. Le 13 novembre, ce n’est pas un évènement à vocation strictement émotionnelle, c’est gravissime et l’état d’urgence me semble une solution raisonnable à condition que ça ne s’éternise pas. Si le gouvernement n’a pas réussi à faire le ménage en 3 mois alors qu’ils peuvent y aller comme des bourrins, c’est qu’ils sont incompétents.

Qui dit état d’urgence et risque terroriste dit annulation de manifestation. Alors oui, le gouvernement aurait été plus malin d’autoriser cette manifestation à République, mais il ne l’a pas fait. Deal with it, il faut parfois s’incliner. Ça ne me plait pas plus que ça, cependant la messe était dite.

“On” fait quand même la manifestation. Merci pour les prises de risques… Qu’est-ce que vous ne comprenez pas exactement dans l’expression “état d’urgence-interdiction de manifester” ? 130 personnes sont mortes, on les a à peine enterrées qu’il faut faire ce qu’on veut à tout prix pour une Cop 21 dont on a commencé à creuser la tombe en octobre (voir John Kerry). C’était quoi le point ? Ça suffisait pas les chaussures déposées ? Ils s’en branlent de ce qu’on en pense. Les gouvernements y compris le nôtre se tapent totalement de ce qu’on veut en la matière et les votes leur donnent raison (une note d’espoir tout de même). Vous n’avez qu’à voir les scores de EELV pour vous rafraîchir la mémoire. À propos d’eux je salue le fin stratège qui a cru que c’était une bonne idée de braver une interdiction de manifester à une semaine des régionales.(Il y a eu une MAJ entretemps, voir fin de billet)

Alors des Black blocs ont foutu le dawa. Les CRS ont matraqué, poursuivi, balancé des gaz lacrymos souvent, parfois sur de gentils manifestants (sincèrement à quel moment avez-vous cru que ça allait bien se passer ?). Ils s’en sont donnés à coeur joie, vous pensez, en plein état d’urgence, c’est la fête ! Ça a dû être très sympa pour les gens qui vivent dans le quartier et qui se sont déjà tapé les attaques du 13 novembre. N’ont-ils pas le droit de souffler quelques semaines ? L’empathie, c’est comme le chocolat, faut pas en abuser ? Est-ce que ça a effleuré l’esprit des organisateurs que ces personnes aient besoin de calme ? Qu’il existe un traumatisme collectif et qu’il faut laisser un peu de temps à tout le monde pour se remettre ? Un traumatisme qui touche toutes les catégories, qui fait que nous sommes tous à cran ?

Le plus attristant ? Le mémorial a été cassé, les bougies en hommage ont servi de projectiles, les fleurs saccagées. Il y a eu des arrestations arbitraires et d’autres justifiées. Le très grand n’importe quoi.

Nous voilà bien, tiens. Ce qui m’amène au titre de ce billet :

cons partout, justice nulle part.

Parce que des cons, aujourd’hui, il y aura eu au gouvernement, chez les militants écologistes, chez les black blocs et les CRS. Pour moi, tout le monde est dans le même panier.

Il faisait très nuit ce soir tant les cons volaient… C’est pas comme ça que le climat va être défendu et correctement parce qu’avec des amis comme ça, pas besoin d’ennemis…

Et comme disait Jacques Chirac dont c’est l’anniversaire aujourd’hui apparemment :

“les emmerdes, ÇA vole toujours en escadrille”

Aujourd’hui en était la parfaite démonstration. Merci à tous d’avoir pété ce qui ressemblait vaguement à une unité française, à une semaine des régionales, ça va arranger les scores du FN, ces conneries.

via GIPHY

MAJ de 19h24

Florence Pelissier et François Soulabaille actuellement EELV m’ont apporté des précisions, je cite :

La chaîne humaine était tolérée par la préfecture. C’est pourquoi EELV a appelé à y participer. Et déconseillé d’aller à République. 

Tolérée, mais pas autorisée , ça veut dire sécurisée par la police :
“Les organisateurs (Coalition Climat 21) sont en lien étroit avec la Préfecture pour s’assurer du bon déroulement de la chaîne humaine qui sera tolérée par la police.

Minutieusement organisée et sécurisée, cette chaîne humaine débutera au métro Oberkampf pour aller jusqu’à Nation.”
http://paris.eelv.fr/climat2paix-a-paris/

MAJ de 8h20 le lendemain

Prenez 2 minutes pour lire le commentaire ci-dessous que m’a laissée une certaine Adèle.