Étiquette : enfance

Et au-delà d’elle ? (4 X 16)

Je n’ai rien vu arriver, je me suis fait cueillir par l’émotion soudainement, dans le cabinet de la chiro, ma chère Pauline, j’avais prétendu que tout allait bien parce que sur le papier tout va bien et la voilà, l’émotion, la pure, la vraie. Je me tiens loin de l’émotion, je la canalise, le cinéma,…

Par Catnatt 24 janvier 2019 0

16 ans mio amato bambino

Tu as eu 16 ans avant-hier mon fils et me voilà comme pour ta soeur avant toi. 16, c’est le chiffre clé, l’âge auquel ma mère estimait qu’on pouvait se débrouiller seul. Pourrais-tu ? Longtemps, j’ai considéré que tu étais trop petit, pas assez mature, fragile et rêveur, mais je me suis longtemps trompé je…

Par Catnatt 6 janvier 2019 2

L’insoutenable désinvolture des êtres

 À vingt ans, la désinvolture me fascinait, elle me semblait un attribut de l’innocence. Je croyais que c’était un cadeau de l’enfance et j’enviais ceux et celles qui parcouraient le monde avec cet avantage certain. Quelque chose avait réussi à survivre au passage à l’âge adulte, comme un petit miracle. La désinvolture était belle et gracieuse,…

Par Catnatt 18 juillet 2015 2

La fin de l’éclipse

  Aujourd’hui, j’ai enfin revu le temps s’écouler très lentement. Vous, vous aviez guetté toute la semaine l’éclipse, moi je guettais le temps et contrairement à vous, je l’ai vu réapparaître majestueux et compact.   La maison a été très silencieuse aujourd’hui, les enfants étaient pourtant bel et bien là. Nous sommes souvent silencieux, chacun…

Par Catnatt 22 mars 2015 1

Et tu seras ma sœur, Charlotte…

J’ai toujours soupçonné que mes enfants avaient une relation fusionnelle ; enfin, ce n’était pas très clair, c’était une intuition. Surtout pour mon fils, d’ailleurs. Après tout, sa sœur avait été la seule personne toujours présente à ses côtés, tout le reste moi comprise a été à un moment donné ou un autre, absent. Je…

Par Catnatt 23 septembre 2014 0

Bon anniversaire, Baptiste

Demain, Baptiste, mon fils, tu as dix ans. C’est tellement évident et à la fois tellement vertigineux. Je ne sais pas trop pourquoi l’humanité s’accroche, comme ça, aux passages des décades : dix ans, vingt ans, trente ans, quarante et après on arrête de compter.   Dix ans à courir les pieds de travers, enfin…

Par Catnatt 3 janvier 2013 22

C’est de l’amour. C’est du poison.

  Quand je réalise, parfois, le regard que je pose sur mon fils, entre fascination (cet être étrange de sexe opposé que j’ai mis au monde) et amour absolu (“mon enfant”), je me demande comment on se remet de ça, devenu grand.   Ce que je veux dire par là, c’est que j’aime aussi intensément…

Par Catnatt 18 octobre 2012 11